Olympisme et éclectisme

Parallèlement à l’organisation des Automobile Awards, mon activité journalistique m’offre régulièrement l’opportunité de rencontrer des célébrités d’univers variés et d’échanger avec eux sur leur intérêt porté à l’automobile. Le dernier en date s’appelait Florent Manaudou, en partance pour les Jeux Olympiques de Tokyo où il visera l’or sur sa distance de prédilection, le 50 mètres nage libre. Devenu l’ambassadeur d’un SUV ibérique charismatique, le nageur de Marseille m’a confié sa passion pour les Porsche et son attirance pour la moto tout en confessant qu’il se déplaçait le plus souvent en Smart électrique dans la cité phocéenne par souci de praticité autant que par civisme. Le champion français a la chance de disposer d’un modèle adapté à chacun de ses usages. Du haut de ses deux mètres, il a sûrement, quant à lui, la morphologie idéale pour fendre l’onde plus vite que tout le monde. Réponse dans la nuit du 1er août à 3h30 heures françaises.

Lionel Robert